Protoformes

000_Protoformes

Nous appelons «protoformes», des images-mentales au sens littéral, étymologique. Elles sont issues de champs disciplinaires hétérogènes et non hiérarchiques. Ces images mentales permettent de palier aux limites intrinsèques des mots, des idées, des représentations. Ce choix de l’image qui permet d’ouvrir à l’indicible, au processus d’une chose en train de se faire n’est jamais une représentation, ou une illustration, mais la trace en creux d’une activité qui se produit à la frontière de notre monde et qui échappe habituellement à notre regard guidé par le langage.

Carpenters Workshop Gallery

001_Galerie Scandia House

Rue Chapon

020_Rue Chapon

Venise

021_Venise

Mery Premecy

027_Mery Premecy

Utc 1

029_Utc 1

Merci Alfred

040_Merci Alfred

Issy

041_Issy

Mona

043_Mona

Rvp2

045_Rvp2

Georges Lardennois

047_Georges Lardennois

Mdp

048_Mdp

Holzweg

10 ter rue Bisson, 75020 Paris
+33 1 83 91 71 24
contact@holzweg.net

1

À propos

Holzweg est un bureau d’architecture fondé en 2015 à Paris autour de deux architectes aux synergies complémentaires. Forte d’une expérience acquise par ses associés, durant plus de dix années dans des agences inter-nationales exigeantes, Holzweg développe une approche libre et sensible à travers des échelles de projets et des expertises multiples.

2

Le chemin des possibles

À l’image des chemins (weg) des bois (holz-), chaque projet est un processus itératif qui repose entre une réalité donnée et une autre à atteindre. Holzweg évolue et travaille avec ses clients et l’ensemble de ses partenaires sur ce chemin de manière pragmatique et transversale, dans un dialogue constant, pour faire émerger les projets.

3

L’architecture comme discipline

À l’heure de la révolution numérique et de l’avènement de la ville servicielle, Holzweg a pour objectif d’accompagner ces changements en se situant à la lisière de la discipline architecturale en tant que domaine de connaissance. Holzweg défend la conception architecturale, au-delà de l’acte de construire, comme une pratique centrale et fédératrice mais également « critique », c’est-à-dire ayant la capacité à produire et à questionner le contexte, le programme, les besoins et les contraintes de chaque projet par le prisme d’un regard en contrepoint, théorique, pour garantir justesse et pertinence. L’architecture comme discipline définit le politique dans la dimension même du réel.

4

Plate-forme

Holzweg questionne la fabrication de la ville dite inclusive selon la notion de plate-forme. Au sens strict, une plate-forme est un système technique qui permet de faire transiter des informations et des services. Par extension au monde des télécommunications et de l’internet, la plate-forme du domaine numérique est devenue cette expression pratique désignant tous lieux d’échanges où se rencontrent l’offre et la demande de façon dématérialisées. La plate-forme, bientôt régie par des formes d’intelligences artificielles, interroge la relation ténue des contenants et des contenus.

5

Espace corrélatif

« La forme ne s’ensuit pas de la fonction. La fonction s’ensuit de la vision. La vision s’ensuit de la réalité » Frederick Kiesler, architecte 1890–1965.

6

Protocole

L’interface entre le hardware et le software étant plus poreuse, penser les méthodes d’investigations dans un rapport analogique / digitale est aujourd’hui un préalable à toute tentative de définition de forme et d’espace. La versatilité des programmes – les contenus et la modularité technologique – les contenants permettent de recentrer les usages et les expériences au coeur des dispositifs. L’architecture devient ainsi le vecteur, le support de mise en tension, de la question de l’innovation programmatique d’une part (polyvalence) et de la question de l’innovation technologique de l’autre (modularité). Holzweg a pour ambition de fabriquer des protocoles simples d’appréhension de cette nouvelle complexité : une architecture offrant une capacité de résistance résiliente adaptable aux enjeux contemporains, une architecture métonymique.

7

Autonomie

De par la variation des types de projet et des circonstances de commande, Holzweg adopte une posture humble et une stratégie ad-hoc sur chaque projet. Holzweg se polarise sur les typologies, aux fondamentaux : espace / lumière / matières pour sortir des effets de mode et du maniérisme de représentation. Holzweg revendique une mise à distance essentielle avec l’objet d’étude pour favoriser et valoriser l’architecture comme oeuvre autonome. L’appréhension spatiale, la perception, est ainsi subordonnée au vécu et la sensibilité de chacun.

8

Le commun à imaginer

Holzweg considère comme l’ultime fonction de l’architecture de produire une esthétique économique pour une architecture d’innovation sociale.

9

Projets

Holzweg explore l’économie du projet sous des formes voulues les plus diverses : logements, équipements, patrimoine bâti contemporain, bureaux, hôtels, intérieurs, design curatorial.

10
10

Partenaires

Arty-Farty, Atelier Imbert, Bizzarri-Rodriguez, Bourcart Jean-Christian, Carpenters Workshop Gallery, Combo Solutions, Cottier Julien, Dupin George, Eocengineers, EVP, Haigo, Igrec Ingénierie, Ladonne Frédéric, Lecomte Jérémy, Le Baratin, Le Lac Architecture, LRING, LM Ingénierie, Malige Damien, Milieu Studio, Merci Alfred, My Little Paris, Pérez Jean-Luc, Poitevin Matthieu, Ricciotti Rudy, Treegram, UTC Aerospace Systems, VPEAS, …

11

Équipe

Des parcours, des expériences et des envies plurielles.
Jean-Patrick Degrave
Né en 1975 au Chesnay, architecte DESA, diplômé de l’E.S.A en 2002
2002–2003 : François Seigneur
2003–2004 : Atelier du Prado
2005–2006 : Jean-Philippe Pargade
2007–2008 : Ateliers Jean Nouvel
2008–2009 : Marc Barani
2009–2014 : Marc Mimram
Claire Gamet
Née en 1981 à Strasbourg, architecte DPLG, diplômée de l’ENSAV en 2006
2006–2007 : Jean Philippe Pargade
2007–2010 : AAVP architecture
2010–2011 : Muoto
2011–2014 : Herzog et de Meuron
Héloïse Lévêque
Née en 1993 à Rennes, scénographe, diplômée de LISAA en 2015 et Condé en 2017
2016 : Tjep
2014 : Agence NC
Depuis 2015
Manon Bonicel, Marco Carvahlo, Marine Puissant, Thomas Pasquier